Black list : les 6 tendances scénario d’Hollywood

Sujet(s) abordé(s) :

La black list 2013 contient 72 scénarios de long métrage sélectionnés par plus de 250 professionnels. L’association, dont le blog officiel (Go into the story) est tenu par Scott Myers, compte aujourd’hui plus de 2200 membres (agents, cadres des studios, scénaristes, producteurs, lecteurs, etc.) et représente une bonne indication des tendances à Hollywood car elle reçoit près de 12000 scénarios chaque année ! Je conseille également à tous les scénaristes de suivre le black board, modéré par Shaula Evans, qui permet aux professionnels de l’association et à d’autres d’échanger sur le plus beau métier du monde… et ses difficultés.

La liste 2012 incluait Transcendance écrit par Jack Paglen dont voici le trailer :

Rodham, écrit par Young II Kim, faisait également partie de l’avant dernier cru. Ce projet suscite de grandes attentes et raconte le biopic des jeunes années d’Hilary Rodham Clinton, alors qu’elle était une jeune avocate de l’Arkansas pendant le scandale du Watergate. James Ponsoldt est attaché à la réalisation et Carey Mulligan a été approchée pour jouer la jeune Hilary.
Un de mes billets de 2012 éventait quelques autres pitchs : Marché du film : à quand les spec scripts français ? En 2011, la liste incluait Django Unchained et Saving M. Banks. Trois des cinq derniers films vainqueurs des Oscars faisaient partie de la Black List, comme l’étaient également sept des douze derniers scénarios oscarisés.

Selon THR, 68 % de la récolte de chaque année trouve un producteur, tandis que 33 % des projets obtiennent un financement.

Quelles sont les tendances de 2013, c’est à dire des films que vous verrez peut-être en 2014 et 2015 ?

  1. Le retour en force du Biopic
  2. Sur les 72 scénarios retenus, 20 sont basés sur des faits réels ou des biographies. Steven Spielberg et M. Rogers (animateur et producteur TV US) font d’ailleurs l’objet chacun de deux scénarios :

    • (13 votes) The Mayor of Shark City de Nick Creature et Michael Sweeney. Quand un tournage difficile se transforme en cauchemar vivant, un jeune réalisateur ambitieux doit faire face à ses plus grandes craintes pour transformer une production en difficulté dans le plus grand film de tous les temps. Non loin de Cap Code pendant l’été 1974, c’est l’histoire inédite des coulisses du tournage du film JAWS.
    • (10 votes) The Shark Is Not Working de Richard Cordiner. Lorsque son heure arrive enfin de percer à Hollywood, un jeune cinéaste idéaliste, Steven Spielberg, risque d’échouer à terminer son film JAWS quand son requin mécanique de 25 pieds cesse de fonctionner.
    • (12 votes) A Beautiful Day in the Neighborhood d’Alexis C. Jolly. Situé dans les années 1950 à Manhattan, Fred Rogers, un jeune homme naïf travaillant pour la chaîne NBC devient le célèbre animateur de l’émission pour enfants de son quartier, le PBS show.
    • (10 votes) I’m Proud of You de Noah Harpster et Micah Fizerman-Blue. D’après le roman autobiographique éponyme de Tim Madigan. Un journaliste qui enquête sur le rôle de la télévision dans la tragédie de Columbine, interviewe le présentateur TV M. Roger. Alors qu’une amitié se développe entre eux, le journaliste se retrouve confronté à ses propres problèmes à la maison.
    • Un autre spec se concentre sur les coulisses d’un des plus célèbres programmes spatiaux : (19 votes) The Golden Record d’Aaron et Jordan Kandell. L’histoire vraie de Carl Sagan qui est tombé amoureux alors qu’il devait mener à bien la mission la plus sauvage de l’histoire de la NASA : graver un disque d’or pour encapsuler l’expérience de la vie humaine à destination de potentiels extraterrestres.
    • un spec raconte les coulisses de l’écriture d’Alice au Pays des Merveilles : (15 votes) Queen of Hearts de Stephanie Shannon. Un professeur d’Oxford, Charles Dogson (Lewis Carroll) raconte de belles histoires à la fille du doyen, Alice, et à ses soeurs, tout en tombant amoureux de leur mère.
    • Un autre spec se concentre sur John McEnroe : (17 votes) Superbrat d’Eric Slovin et Leo Allen. La vie du capricieux champion de tennis John McEnroe est aspirée dans une dangereuse et ridicule procédure judiciaire pendant le tournoi de Wimbledon 1980.
    • Un autre explore la vie de Chris Kyle : (8 votes) American Sniper de Jason Dean Hall. D’après l’autobiographie éponyme de Chris Kyle. L’histoire du plus meurtrier des snipers de l’Armée US.
    • Un dernier pour l’exemple relate un pan de la vie de Stanley Kubrick : (13 votes) 1969 : A Space Odyssey or How Kubrick Learned to Stop Worrying and Land on the Moon de Stephany Folsom. Suite aux difficultés que rencontre le programme Apollo et aux menaces de guerre nucléaire avec les Soviétiques, une jeune attachée de presse conspire avec le Bureau des Affaires publiques de la NASA pour mettre en scène un faux alunissage au cas où Armstrong et Aldren échoueraient, le but étant de susciter l’enthousiasme du public pour aider les US à gagner la guerre froide. Mais l’attachée de presse est vite confrontée à un défi encore plus grand&nbsp: filmer le faux atterrissage lunaire avec le capricieux Stanley Kubrick.

    D’autres specs traitent les moments clés de la vie de David Foster Wallace, d’Oscar Wilde, de Bill Watterson (le créateur de Calvin et Hobbes), etc. Mais finie l’époque des biopics qui traitent la vie du personnage du berceau à la tombe. Aujourd’hui, les auteurs préfèrent se concentrer sur un moment important comme pour Le Discours d’un roi ou même Saving M. Banks (qui se focalise sur la rencontre de W. Disney et P.L. Travers, au moment où il veut adapter Mary Poppins (écrit par Kelly Marcel et Sue Smith) dont voici la bande annonce française :

  3. Les affaires d’espionnage et les complots d’État retrouvent de l’intérêt
  4. Sur les 72 scénarios retenus, une dizaine de specs évoque sous différents genres, cette même thématique :

    • (44 votes) Section 6 d’Aaron Berg. Une exploration des Services secrets et des services de renseignements anglais, et plus particulièrement de la Section 6, plus connue sous le nom du MI6.
    • (20 votes) The Independent d’Evan Parter. Quand, pour la première fois dans l’histoire US, un candidat indépendant a des réelles chances de remporter l’élection présidentielle, un jeune journaliste idéaliste met à jour une conspiration qui place le sort de l’élection, et du pays, entre ses mains.
    • (16 votes) The Civilian de Rachel Long et Brian Pittman. Après s’être fait voler son identité par un agent secret undercover, un médecin US doit assumer la mission dangereuse de ce dernier afin de blanchir son nom.
    • (10 votes) The Company Man d’Andrew Cypiot. Un agent de la CIA, Edwin Wilson, doit aller derrière les lignes ennemies pour sécuriser un contrat d’armement et faire du renseignement pour la CIA juste après la guerre froide. Il a une ascension fulgurante jusqu’à ce que la politique de la CIA change et qu’il soit viré sans ménagement. Il décide de poursuivre ses activités pour devenir un apatride dans le viseur du bureau du Procureur qui en fait l’ennemi public numéro 1.
    • (9 votes) Randle Is Benign de Damien Ober. Nous suivons une femme dans les années 80 qui travaille dans une entreprise de type IBM, à la pointe de la recherche sur l’intelligence artificielle. Lorsque son projet (nommé RANDLE) atteint un jalon important indiquant qu’elle a peut-être effectivement construit une Intelligence Artificielle qui fonctionne, son projet est repoussé sans raisons aux calendes grecques par le mystérieux PDG de l’entreprise. Alors qu’elle s’acharne sur l’agenda de l’entreprise, elle apprend qu’il y a peut-être un lien entre son projet et la tentative d’assassinat sur Ronald Reagan de 1981.
    • (9 votes) The Crown de Max Hurwitz. En échange d’une peine de prison plus légère, un jeune hacker accepte de travailler pour le FBI afin de trouver et voler un super virus informatique en infiltrant une équipe de pirates qui ne se doute de rien.
    • (8 votes) Inquest de Josh Simon. Après la mort de la princesse Diana, un enquêteur réticent est engagé pour déterminer si sa mort était préméditée. Dans son enquête, il commence à découvrir un complot qui compromet sa propre sécurité.
    • (8 votes) Time & Temperature de Nick Santora. D’après une histoire vraie. Dale Julin (un animateur de seconde zone de la Matinale de Fresno) tombe sur le plus grand scoop de sa carrière — bien qu’il n’ait jamais été un vrai journaliste pendant plus de la moitié de sa vie— et risque sa sécurité et son mariage pour révéler qu’une petite bombe atomique a explosé dans la vallée centrale de la Californie au cours de la guerre de Corée, un secret qui a été caché pendant des décennies.
    • (6 votes) Bury the Lead de Justin Kremer. Un journaliste désespéré d’attirer l’attention concocte une histoire incroyable qui se retrouve ironiquement vraie, le propulsant dans un monde souterrain dangereux fait d’assassinats et de chaos.

  5. Vous avez dit cancer et autres catastrophes de la vie ?
  6. Quoi de mieux qu’un enjeu de vie ou de mort pour muscler un drama. Voici une petite sélection des pitchs qui utilisent cette thématique :

    • (39 votes) Frisco de Simon Stephenson. Une pédiatre allergologue de quarante ans, spécialisée dans les noisettes, en plein divorce, apprend des leçons de vie d’un de ses malades de 15 ans en phase terminale lorsqu’elle annule un voyage d’affaires pour une conférence à San Francisco où elle était censée se rendre pendant le WE.
    • (27 votes) A Monster Calls de Patrick Ness. Un adolescent flanqué d’une mère célibataire en phase terminale d’un cancer, commence à avoir des visions d’un monstre arboré, qui lui dit des vérités sur la vie en lui racontant trois histoires, qui l’aident paradoxalement à faire face à ses émotions durant l’agonie de sa mère.
    • (22 votes) Shovel Buddies de Jason Mark Hellerman. Pendant vingt quatre heures, quatre amies adolescentes tentent de compléter la « Shovel List » (une liste de gens et choses qu’on peut faire avec une pelle) laissée à leur intention par leur meilleur ami avant qu’il ne meure de sa leucémie.
    • (6 votes) The Remains de Meaghan Oppenheimer. Trois anciens amis d’enfance avec une histoire compliquée se retrouvent pour répandre les cendres de leur ami récemment décédé.
    • (8 votes) Cake de Patrick Tobin. Une femme qui souffre de douleurs chroniques depuis l’accident de voiture qui a coûté la vie de son enfant, trouve la volonté d’aller là où on ne l’attendait pas.
    • (8 votes) Elsewhere de Mikki Daughtry et Tobias Iaconis. Après la mort de sa petite amie lors d’un accident de voiture, un homme finit par trouver sa véritable âme soeur. Il se réveille alors d’un coma et apprend que sa vie parfaite n’était qu’un rêve, il devient déterminer à le faire devenir vrai.
    • (7 votes) Make a Wish de Zach Frankel. Un ado de 14 ans en phase terminale d’un cancer a une dernière chance de perdre sa virginité quand il convainc malgré ses réticences une star du foot de l’aider à draguer.
    • (6 votes) Free Byrd de Jon Boyer. Après que les médecins lui ait prédit une démence rapide, un retraité quinquagénaire ancien cascadeur motocycliste veut effectuer un dernier saut.

  7. La vengeance comme objectif dramatique
  8. À la mode cette année, plusieurs specs utilisent cette thématique pour motiver leurs personnages.

    • (24 votes) Sovereign de Geoff Tock et Greg Weidman. Un homme va dans l’espace pour détruire un vaisseau qui semble être responsable de la mort de sa femme.
    • (20 votes) Pox Americana de Frank John Hughes. Pendant le Far West, un groupe de soldats partent en mission pour massacrer une tribu pacifique en représailles d’une précédente attaque faite par une autre tribu en accord avec des blancs, seulement pour se retrouver aux mains d’une maladie dévastatrice.
    • (14 votes) Broken Cove de Declan O’Dwyer. Après qu’il a retrouvé son frère brutalement assassiné, un homme qui veut à tout prix se venger, retourne dans son village de pêcheurs Irlandais décrépit avec pour seule arme, une liste mystérieuse de noms que son frère a laissé derrière lui.
    • (15 votes) Burn Site de Doug Simon. Après avoir perdu sa belle-fille suite à un assassinat, un beau-père remue son passé sombre et violent pour retrouver son assassin.
    • (14 votes) Gay Kid and Fat Chick de Bo Burnham. Deux anciens lycéens marginaux deviennent des justiciers costumés afin de se venger des élèves qui les avaient martyrisés au lycée.
    • (13 votes) Where Angels Die d’Alexander Felix. Un ouvrier blanc dur à cuire des bidonvilles de Détroit mène une vendetta personnelle violente et dangereuse quand il décide de protéger une femme (et sa petite fille) de son petit-ami récemment incarcéré et infecté par le sida après qu’il a massacré brutalement un club de strip minable dans un accès de rage.
    • (7 votes) Dig d’Adam Barker. Après que leur méchant beau-père a kidnappé ses filles, SOL, un montagnard dur à cuire, décide de franchir les Appalaches pour chercher vengeance.

  9. Les bons mystères font toujours recette
  10. Constante éternelle, les intrigues à mystères surnaturels ou pas, sont toujours un bon hameçon pour intriguer les lecteurs en recherche de nouveautés.

    • (19 votes) Faults de Riley Stearns. Un expert des mouvements sectaires est engagé par un père et une mère pour kidnapper et déprogrammer leur fille enrôlée dans une secte. Il ne tarde pas à soupçonner les parents d’être plus destructeurs que le culte dont il doit émanciper la jeune fille.
    • (13 votes) Autopsy of Jane Doe de Richard Naing et Ian Goldberg. Dans la morgue d’une petite ville, un duo de coroners père et fils doivent faire leur enquête sur la mort d’une belle et jeune mystérieuse inconnue. Quand ils tentent de comprendre comment elle est morte et qui elle est, ils découvrent des indices de plus en plus bizarre, qui détiennent la clé de secrets terrifiants.
    • (12 votes) Ink and Bone de Zak Olkewicz. Quand une jeune éditrice se rend au domicile d’un écrivain d’horreur afin qu’il lui remette la fin de son manuscrit, elle constate que l’auteur est pris en otage par ses propres créations.
    • (10 votes) Seed de Christina Hodson. Après une fausse-couche dévastatrice, une jeune femme et son fiancé voyagent en Italie où elle rencontre sa belle famille pour la première fois. Mais sa récente douleur se transforme en choc quand un médecin local lui apprend qu’elle est toujours enceinte. Alors que son fiancé et sa famille semblent enchantés par la nouvelle, elle commence à soupçonner que leurs vrais motifs sont sinistres.
    • (9 votes) Tchaikovsky’s Requiem de Jonathan Stokes. Alors qu’il doit se préparer pour interpréter la symphonie finale de Tchaikovsky, un chef d’orchestre enquête sur la mort apparemment non naturelle du grand compositeur seulement pour découvrir les mystères de l’homme lui-même.
    • (8 votes) Clarity de Ryan Belenzon, Jeffrey Gelber. Et si le monde se réveillait demain en ayant la preuve scientifique de l’au-delà.
    • (8 votes) Revelation de Hernany Perla. La psychiatre du pénitencier parle à un condamné à mort sur ​​le point d’être exécuté qui prétend être le seul à pouvoir empêcher la fin du monde. Comme elle commence à enquêter sur les prévisions, la psy découvre que ces dernières sont étrangement précises et que le condamné pourrait bien être une figure centrale dans les événements à venir.
    • (8 votes) Capsule d’Ian Shorr. La vie d’un jeune homme est bouleversée quand il commence mystérieusement à recevoir des capsules métalliques contenant des messages de lui-même qui viennent du futur.

  11. Mes petits préférés : les comédies
  12. D’après le créateur de la liste, le secret pour réussir un bon spec script est :

    « Produce a good story well told with emotional content and real people, and you’ve got a darn good chance of the industry taking notice. »

    En faible nombre par rapport aux années précédentes, les comédies proposées en 2013 sont pour la plupart des low concepts, ceci expliquant peut-être cela…

    • (46 votes) Holland, Michigan d’Andrew Sodroski (le grand gagnant de la dernière édition). Quand une femme mariée traditionnelle du Midwest soupçonne son mari d’infidélité, elle engage un détective privé amateur pour éclaircir l’affaire.
    • (18 votes) Sweetheart de Jack Stanley. Une jeune tueuse tente d’échapper à son milieu seulement pour se retrouver dans un plus grand danger après une réunion d’anciens du lycée et un coup d’un soir.
    • (11 votes) The Killing Floor de Bac Delorme et Stephen Clarke. Quand un vétéran de la guerre ouvrier d’un abattoir et son ami découvrent une petite fortune en héroïne cachée à l’intérieur d’une vache, ils intriguent pour garder leur trouvaille et encaisser l’argent afin de sauver la maison du grand-père des méchants qui veulent y installer leur trafic.
    • (8 votes) Fully Wrecked de Jake Morse et Scott Wolman. Une voiture parlante des années 80 est remise en service pour faire équipe avec le fils de son ancien partenaire et conducteur, un flic embrouillé qui cherche à gagner ses galons.
    • (8 votes) The Politician de Matthew Bass et Theodore Bressman. Un gouverneur déchu et son complice sous-doué prennent ​​la fuite alors qu’ils ont aux fesses le FBI, des US Marshals, et un gang de trafiquants de drogue endurcis.
    • (6 votes) Beauty Queen d’Annie Neal. Une femme mariée malheureuse en ménage et sa meilleure amie partent sur les routes vers Las Vegas pour participer au concours de Miss Married America.

Quand on se trouve à l’extérieur du métier, on a l’impression de voir sans arrêt de nouveaux films, de nouvelles séries, etc. ce qui fait penser qu’il suffit parfois d’écrire une histoire pour réussir à percer. Or, une fois dans le cénacle, vous réalisez que c’est bien plus compliqué que ça, c’est pour cela que très peu de projets obtiennent leur billet pour entrer en production. Pour maximiser ses chances, il faut donc rendre son histoire la meilleure possible. En lisant les différents pitchs proposés, vous vous ferez ainsi une idée de ce qui a pu séduire les producteurs hollywoodiens tout en constatant que le niveau de l’industrie baisse un peu cette année. Beaucoup de pitchs me semblent ainsi faibles ou déjà faits… Et vous, qu’en pensez-vous ?
P.S.: le saviez-vous ? La Black list a été baptisée ainsi par Franklin Léonard parce qu’il est afro-américain…

2 comm. sur « Black list : les 6 tendances scénario d’Hollywood »

  1. Wike écrit le 26 mars 2014 à 12:16

    "En lisant les différents pitchs proposés, vous vous ferez ainsi une idée de ce qui a pu séduire les producteurs hollywoodiens "
    C'est vraiment un pitch de 3 lignes qui séduit les producteurs ou le synopsis qui l'accompagne ?

    high concept ? Non, ils préfèrent faire un suite, adapter un comics, un roman, adapter un film étranger qui a marché, ou faire un biopic.

    Mais il doit y avoir d'autres productions aussi ? Qui eux vont prendre plus de risques.

  2. Ecrit écrit le 27 mars 2014 à 19:02

    Bonsoir Wike,

    Ayant expérimenté le pitch à Hollywood, je me permets de répondre à votre question. Est-ce que les studios sont séduits par un concept de trois lignes ? Oui et non.

    On ne séduit pas une femme en lui balançant trois phrases. Cependant, elle choisira si elle vous accorde une chance ou non dès vos trois premières répliques. C'est exactement pareil pour un pitch, à mon humble avis. :o)

Laisser un commentaire