Les scénaristes ont-ils besoin d’un bureau?

Sujet(s) abordé(s) :


Créez-vous une bulle


Si tous les scénaristes n’ont pas la chance d’avoir un bureau, il est toutefois souhaitable de se créer un environnement de travail propice à l’écriture. Éliminer les distractions et les interruptions de travail, être plus productif, plus concentré, plus créatif : tout cela n’est possible que dans un bureau (ou au moins dans un espace de travail personnalisé). Mais cela a un coût — parfois prohibitif pour un auteur qui ne vit pas encore de son métier de scénariste. Comment être inspiré, s’informer, résoudre des problèmes d’écriture alors qu’on n’a pas d’endroit pour écrire ?
Un bureau n’est clairement pas indispensable au succès mais il semble indispensable de posséder ne serait-ce qu’un espace propre dans lequel vous arrivez à vous mettre dans votre univers, votre bulle en quelque sorte. En effet, pour se couper de sa routine et se mettre dans un état d’esprit propice à la création, il est nécessaire de différencier son espace d’écriture de ses espaces usuels.

Astuce : chez vous, déplacez au besoin certains meubles. Si vous ne pouvez disposer d’une pièce entière, ménagez-vous toujours un coin personnel, avec une table, pour créer votre sanctuaire. Devenez propriétaire de votre espace; c’est là que vous créerez.

Consultez notre cours vidéo sur la créativité pour surmonter vos blocages créatifs.

Déterminez un rituel de travail


Saviez-vous que la routine est la meilleure amie de l’auteur pour se mettre en condition ? En effet, tout comme il existe un rituel du coucher, il est important d’avoir un rituel pour… rêver !
Prendre un café au même endroit et à la même heure, effectuer toujours le même trajet, autant de stratégies pour se mettre dans de bonnes conditions mentales avant de commencer son travail d’auteur. Même si vous ne disposez que d’un petit espace de travail, la mise en place de petits rituels vous aidera à vous sentir en confiance pour créer.

Astuce : allumez une bougie parfumée, mettez de la musique… parfois, il suffit de pas grand chose pour créer une atmosphère de travail propice à la création; chacun ses trucs, l’idée est simplement de se sentir serein quand on allume son ordinateur portable :o)

Personnalisez votre bureau


Dès que l’on s’assoit à son bureau, de folles envies apparaissent parfois : consulter pour la énième fois ses messages, aller sur Facebook, lire ses twitts… Bref, on pro-cra-sti-ne !
Afin de me remotiver, je trouve personnellement utile d’agrémenter mon espace de travail d’objets qui me rappellent mon objectif professionnel.

Astuce : mettez-vous des post-its, des images ou tout autre objet qui vous rappelle votre motivation d’écrire. Stephen King avait l’habitude d’accrocher ses lettres de refus d’éditeurs au-dessus de son bureau… histoire de rester concentré sur son envie de revanche ;o) À vous de trouver des rappels visuels ou sonores pour vous permettre de ne jamais perdre de vue vos objectifs professionnels, quels qu’ils soient.

N’hésitez pas à consulter notre vidéo pédagogique pour connaître 4 techniques d’auteur pour lutter contre la procrastination.

Créez des ruptures dans la monotonie si nécessaire


Si vous êtes un auteur aguerri, vous avez probablement depuis longtemps votre rituel et votre espace de travail. Mais après un certain temps, il est parfois nécessaire de lutter contre une certaine lassitude : redécorer votre espace de travail peut suffire à ré-expérimenter un sentiment de nouveauté.
Pour moi cependant, rien de tel qu’un Rendez-vous d’artiste (cf. le cours vidéo sur cette technique) pour vraiment sortir de la routine et recharger ses batteries créatives !

Évitez l’auto-sabotage


Un auteur sans bureau est-il toujours un auteur ? C’est possible, mais si vous êtes sérieux dans votre démarche d’écriture, il vous faudra aborder sérieusement la question de votre cadre de travail. Même sans avoir une pièce dédiée, vous devez faire au mieux avec vos possibilités pour trouver un espace de travail propre, bien éclairé et calme.

Astuce : Ce n’est pas une question de moyen, c’est une question d’attitude. Le scénariste Josh Olson a écrit intégralement A History of Violence, son premier film de cinéma, dans… un Starbuck. Cinq jours sur sept pendant les horaires de bureau, vous le trouviez à la petite table au fond du café, des écouteurs vissés dans les oreilles, qu’il soit inspiré ou non.

Poursuivez avec notre vidéo dédiée pour connaître nos outils contre l’auto-censure.

Ayez une attitude professionnelle


Avoir un bureau pro est moins cher qu’on ne le croit. Beaucoup de solutions existent à moindre coût. Savez-vous que certains postes de travail se louent pour moins de 250€ HT mensuel sur Paris (Desk.up un site de location de bureau sans engagement, eWorky, une solution pour trouver du coworking ou des espaces de bureau facilement, en sont des exemples).
Une simple recherche Internet vous permettra de trouver des endroits inédits, en colocation ou non, où vous pourrez avoir un beau cadre de travail personnalisé tout en ayant des collègues de bureau, pour rompre la monotonie quand nécessaire.

C’est ainsi que High concept a trouvé le bureau de ses rêves pour pouvoir vous recevoir et vous offrir des nouveaux services comme nos master classes, ou nos coachings par exemple. Voyez par vous-même :



Et vous ? Quelles sont les solutions que vous avez trouvé pour écrire vos meilleurs scénarios ? J’ai hâte de le savoir dans les commentaires… À bientôt :o)

4 comm. sur « Les scénaristes ont-ils besoin d’un bureau? »

  1. Ludo écrit le 16 septembre 2013 à 12:11

    Quand j'ai une idée et que je suis loin de mon bureau, je prend toujours ma tablette avec un éditeur de texte approprié. Parfois, j'écris dans mon lit en écoutant de la musique pas trop violente, je ne sais pas si c'est une bonne attitude ou a mon boulot quand j'ai du temps libre. Prendre le train est aussi une bonne source pour les idées pour ma part.

  2. Ecrit écrit le 16 septembre 2013 à 15:16

    @Ludo: tous les lieux où vous vous sentez bien sont adéquats du moment que vous y êtes en confort et serein. Le train me fait penser d'ailleurs à une routine familière où le transport permet de laisser vagabonder ses pensées, un carnet pour les attrapper est donc une bonne idée!

  3. Anonyme écrit le 16 septembre 2013 à 19:36

    Julie,
    Je n'ai pas repris le travail d'écriture parce que je suis submergé par les travaux d'entretien de la maison et du terrain.
    Du coup je me suis équipé d'un camping-car que je vais transformer en bureau pour travailler dans la nature coupé des obligations matérielles, enfin si je n'ai pas trop de pannes mécaniques. Moi aussi je vais avoir de belles photos de mon bureau.
    Félicitations pour les travaux d'embellissement du blog.
    Amicalement.
    Eric

  4. Ecrit écrit le 17 septembre 2013 à 06:39

    @Eric: merci de ce retour. Bon courage et bravo pour ce bureau original. J'espère que vous pourrez y créer plein de belles histoires.

Laisser un commentaire