Comment développer sa créativité? 25 astuces de scénaristes professionnels

Sujet(s) abordé(s) :

Pour compléter le cycle dédié à la créativité de la formation High concept, voici quelques réflexions compilées de scénaristes américains sur la créativité pour vous aider à vous débloquer et à doper votre potentiel créatif.

  1. La créativité n’est pas réservée aux artistes : elle sert à tout le monde tout le temps puisque c’est un moyen comme son nom l’indique de créer et de résoudre des problèmes. C’est une sorte de feu sacré qui peut être contrôlé.
  2. Le mot clé de la créativité est le verbe « créer » : créer c’est faire quelque chose. Mieux que l’imagination, le verbe créer suggère l’action alors que l’imagination se situe dans l’irréel. La créativité, c’est la réalité.
  3. Être créatif, ce n’est pas juste se mettre dans une posture : être créatif n’est pas seulement un adjectif pour désigner un comportement original réservé aux enfants ou aux tueurs en série, ou un label pour certaines professions (auteurs, artistes, musiciens) mais c’est surtout ce qui nous permet d’évoluer.
  4. La créativité est dans le verbe : la créativité est dans l’action, l’ambition, la gestion. Il ne suffit pas de vouloir écrire un livre sur tel ou tel sujet pour le faire, il faut mettre les mains dans le cambouis. Il faut faire ou se taire.
  5. La créativité nécessite le développement de compétences spécifiques : il faut nourrir la bête même si la bête n’est pas prête. On ne peut pas marcher sans avoir appris à le faire avant, quitte à avoir trébuché en public au préalable. Vous n’échapperez pas aux erreurs, il vous faudra apprendre.

    C’est tout l’enjeu de l’enseignement de ce blog où vous trouverez des méthodes efficaces pour construire une histoire à partir de rien avec l’aide du 1-2-3, méthodologie éprouvée par Cédric et qui lui a permis de lancer sa carrière. Pour débuter la formation, cliquez ici et apprenez à vendre un scénario grâce au pitch.

  6. La créativité nécessite de la patience : c’est une course d’endurance. Vous serez parfois frustré, jusqu’à vous en taper la tête contre les murs, la peur de la page blanche vous éreintera, mais il vous faudra tenir si vous voulez la surmonter. Il faudra du travail, cela fait partie du processus.
  7. Tout texte écrit nécessite de la créativité : que ce soit un roman, une liste de courses, un mémoire, une thèse scientifique…
  8. Être créatif, c’est résoudre des problèmes : c’est une excellente motivation. Il ne faut pas chercher midi à 14 h. Pour être créatif, il faut seulement avoir envie d’apporter une solution innovante à un problème. En fiction, c’est le job du scénariste qui doit résoudre les problèmes qu’il a créés dans son monde fictionné où les conflits sont légions.
  9. Être créatif, c’est rassembler différentes parties pour les faire fonctionner comme un tout : un conteur n’a pas besoin que chaque partie de son histoire soit originale en soi. C’est l’arrangement particulier qu’il mettra dans l’ordonnancement des événements qui fera de son histoire une oeuvre d’art.

    C’est exactement ce dont vous parle le cours vidéo Définition du high concept, ou Comment vendre son premier scénario à un producteur.

  10. Être créatif, c’est avoir une bibliothèque : assez vaste pour occuper plusieurs murs de votre appartement et qui n’est pas entièrement dédiée à la fiction, car la fiction n’inspire pas forcément la créativité. Lire des romans peut vous aider à en écrire mais en général vous trouverez plus d’inspiration dans du matériel non littéraire.
  11. Être créatif, c’est s’investir sur plusieurs niveaux : du choix d’un mot à celui d’un monde, de la construction d’une phrase à celle d’une arche. Le processus créatif a besoin d’organisation, on ne dégouline pas de créativité, mais il faut y mettre de l’ordre.
  12. Être créatif, c’est être en état de stimulation intellectuelle : et c’est personnel à chacun. Ce qui vous fait rire, pleurer, ce qui vous met en colère est une bonne façon de repérer ce qui vous fait réagir. Allez au cinéma, dans un bar, écoutez de la musique, etc. Tout ce qui mettra vos sens en éveil est bon pour la créativité.
  13. Être créatif, c’est parfois ne rien faire du tout : un trop plein de stimulation intellectuelle peut parfois produire l’effet inverse. Il est bon de temps en temps de se reposer. Prenez un bain, allez faire du sport, vous faire masser, dormez etc. et le lendemain, cultivez ce que vous avez récolté la veille.
  14. On ne peut pas se forcer à être créatif : comme de faire l’amour quand on en n’a pas envie. La créativité ne se braque pas, sinon, cela mène à de la frustration ou pire détruit vos projets. Vous ne ferez rien de bon si vous ne vous écoutez pas.
  15. Être créatif, c’est être curieux : parfois, il faut s’injecter du nouveau dans le cerveau, s’abonner à de nouvelles expériences. Tester d’autres types de cuisine, faire un voyage, avoir un nouvel amoureux… toutes ces nouveautés sont de l’essence pour votre créativité.
  16. Être créatif, c’est sortir de sa zone de confort : de sa routine, de ses habitudes. Il ne s’agit pas seulement de tester des choses nouvelles, mais d’expérimenter d’autres façons de travailler. Prenez des risques, écrivez autrement, changez de genre, de types d’histoires, de types de héros, etc. Ne soyez pas là où on vous attend.

    Pour vous y aider, une synthèse des genres peut vous être utile dans la vidéo Genre cinéma et dramaturgie : écrire les thrillers, drama, films policier, etc.

  17. Être créatif, c’est découvrir son prof intérieur : initiez-vous à d’autres formes d’art. Vous serez surpris parfois de constater combien cela pourra vous ouvrir un nouveau monde créatif.
  18. Être créatif, c’est avoir sa propre muse : qui n’est parfois pas réelle. Vous pouvez être votre propre muse. L’inspiration vient de l’intérieur, de votre matière grise. C’est vous qui la commandez, pas l’inverse.
  19. Ne malmenez pas votre créativité : ce n’est pas une ressource infinie mais ne la traitez pas non plus comme un bébé souris fragile qui meurt d’une crise cardiaque au premier claquement de porte. La vie créative professionnelle est faite de hauts et de bas et votre créativité doit pouvoir vous soutenir à chaque étape.
  20. La créativité ne meurt jamais : elle n’est jamais cassée ou simplement partie. Parfois quand vous avez trop donné, vous avez l’impression d’être vidé, c’est le moment pour souffler. Faites une pause, mais pas trop longue et remettez y vous, votre créativité sera au rendez-vous.
  21. On ne nait pas créatif : on le devient. Il n’existe pas de personnes créatives, et d’autres non créatives. Tout le monde l’est, il faut juste connaître le fonctionnement de sa propre créativité et s’entraîner tous les jours. La créativité est un muscle.
  22. On peut être créatif à plusieurs : les autres nous aident parfois dans le processus créatif. Vous n’êtes pas seuls au monde. Échangez des idées, partagez un repas, même si l’acte créatif se termine parfois seul, vous n’êtes pas obligé de vous isoler du monde pour créer. Certaines phases se font à plusieurs.
  23. Il n’y a pas une seule façon d’être créatif : ni une seule méthode pour créer. Nous ne sommes pas des robots. On ne programme pas sa créativité, et nous sommes tous différents. Il y a bien des méthodes pour cultiver sa créativité.
  24. Le cycle construction/destruction de la créativité : il faut parfois faire table rase du passé. Vous aurez parfois besoin de détruire ce que vous avez mis du temps à construire pour retrouver le feu sacré sur l’un de vos projets. La création a parfois besoin de destruction.
  25. Quand il n’y a plus de créativité en vous : quand le frigo est vide, il faut savoir l’accepter même si une échéance vous attend. Que faire alors ? Il faut se forcer, écrire même n’importe quoi, en vous inspirant de tout ce qui vous entoure même si cela vous paraît stupide ou inintéressant. Vous serez alors surpris de constater que même quand vous avez l’impression de n’avoir plus rien à dire, il vous reste toujours quelque chose à exploiter dans les coins les plus sombres de votre cerveau. Confrontez-vous à la page blanche, car c’est de la confrontation que viendra la créativité.

Alors, inspirés ?

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire