Comment écrire une logline de scénario accrocheuse

Sujet(s) abordé(s) :

Découvrez une méthode simple et efficace pour créer des loglines qui donnent à vos lecteurs l’irrésistible envie d’en savoir plus.


Pour rappel, une logline est une phrase de quelques lignes qui résume toute votre histoire et qui doit en exprimer l’essentiel. Elle doit être accrocheuse, attirer l’attention et donner envie (généralement au producteur) de lire le scénario. Une bonne logline pousse le lecteur à imaginer l’histoire et à vouloir découvrir comment vous avez traité le sujet.

Avis de la rédaction : l’auteur du présent article fait partie des finalistes du Festival for Drama 2017 qui sélectionne chaque année les 200 meilleures loglines de films (sur 5000 participants cette année).

On l’appelle également one liner mais j’emploie plus souvent le terme logline – de to log : (se) connecter en anglais, et line : ligne –, c’est la ligne de connexion, ce qui vous connecte à une histoire. Certains l’appellent aussi le pitch mais pour nous scénaristes, le pitch est oral, devant une assemblée ou un producteur. Il laisse plusieurs minutes à l’auteur pour synthétiser son histoire et ne se réduit pas à deux ou trois phrases comme l’exige l’écriture d’une logline.

Comment structurer votre logline ?

Ce qui va suivre n’est qu’une méthode, même si elle a fait ses preuves. La meilleure logline restant celle qui fait vendre.

Cette méthode est simple et très efficace. De nombreux scénaristes américains l’utilisent. Elle ne fait que suivre les passages obligés que doit avoir toute histoire dramatiquement bien construite. Et c’est justement le point fort de cette méthode.

Formuler votre logline consiste à indiquer le genre, un attribut du personnage principal pour le définir et lui donner un peu de profondeur et ce qu’il doit faire pour atteindre son objectif (relever un défi).

[Titre du film] est un [genre] dans lequel un [protagoniste avec un attribut] lutte pour [défi à surmonter]:

Hamlet est un drame historique dans lequel un jeune prince lutte contre ses propres doutes pour venger son père.

Cyrano de Bergerac est un drame historique dans lequel un militaire plein de panache et de poésie mais complexé par une tare physique essaie de séduire une précieuse par bellâtre interposé.

La vie de Galilée est un biopic dans lequel un scientifique affronte l’intolérance et l’obscurantisme de son époque pour faire valoir ses théories révolutionnaires.

Recommandations

Plus votre logline est professionnel, plus vous donnez un gage de qualité à votre scénario et l’envie de le lire. Un pitch bien construit communique que le script l’est aussi. Voici dix recommandations pour parvenir à produire cet effet.

  • Soyez bref comme un poète. C’est une nécessité absolue pour créer une bonne logline : les verbes, les adjectifs doivent être les meilleurs. Ils doivent être précis, évocateurs car vous n’avez droit qu’à très peu de mots. Et chacun d’eux compte comme en poésie.
  • Identifiez la partie la plus dynamique de l’histoire. Posez le(s) protagoniste(s), l’action, le conflit, l’objectif.
  • Vous n’avez pas d’excuse. Si votre histoire est une tranche de vie, si elle présente une structure qui ne se prête pas à priori à cette contraction, elle doit pouvoir être formulée en logline tout de même.
  • Ne dites pas la fin de l’histoire. La logline doit inciter le producteur ou le lecteur à vouloir la connaître. Montrez un protagoniste intéressant et inhabituel qui doit relever un défi inhabituel et intéressant.
  • Mettez un « hameçon », une accroche émotionnelle pour stimuler l’intérêt.
  • Ne communiquez que les détails qui rendent votre histoire unique. 
  • Soyez clair. On doit voir tout de suite qui est le héros de l’histoire, quel est son problème et ce qu’il compte faire pour le régler.
  • Ne communiquez pas le thème. Vous pouvez être tenté de construire votre logline autour du thème de votre histoire, mais en règle général, les producteurs sont intéressés par les questions pratiques : qui, quoi, où, quand et pourquoi ? Ils sont moins intéressés par votre philosophie de la vie.
  • Soyez commercial. N’oubliez pas que vous vous adressez à des gens qui veulent savoir s’ils peuvent faire de votre script un film qu’ils peuvent vendre.

Ce qu’il faut éviter

Ne donnez pas le nom de votre protagoniste.
Évitez les généralités. Vous devez exprimer ce qui rend votre script unique.
N’employez pas une forme passive ou des mots qui expriment vos intentions au lieu de l’action.
Ne racontez pas ce que le spectateur va ressentir, mais ce qu’il va voir.
Méfiez-vous des clichés.
Ne racontez pas l’histoire, mais vendez l’histoire.
Ne complexifiez pas les choses, simplifiez pour trouver l’équilibre entre trop et trop peu.

Une mauvaise logline est le symptôme d’un scénario bancal

Si vous ne pouvez pas faire fonctionner la logline, c’est probablement parce que l’histoire de votre script ne fonctionne pas.

La logline nous ramène toujours au sens. Et si vous n’avez pas clairement le sens de votre histoire, il vous sera difficile d’en avoir la logline.

C’est pourquoi je vous suggère de toujours écrire votre logline avant de vous lancer dans l’écriture de votre script. Elle est l’ADN de votre scénario et vous aidera à le construire. Si elle est embrouillée à ce stade, ça ne va pas s’améliorer à mesure que vous écrivez.

À partir de sa logline, on peut élaborer un court synopsis (son pitch), puis en quelques paragraphes un synopsis de plusieurs pages, puis un traitement et enfin une continuité dialoguée. Elle permet de structurer votre récit sans perdre la dynamique du conflit central.

Ne pas confondre logline et tagline 

Les deux sont des formulations courtes de votre histoire, mais la tagline est un slogan à vocation commerciale :

Dans l’espace, personne ne peut vous entendre crier (Alien).

Un univers sans frontières a besoin de héros sans limites (Valérian).

L’objectif d’une tagline est de donner envie de voir le film. C’est l’accroche commerciale qui se trouve sur l‘affiche ou le magazine TV, toute la communication en général.

Elle doit être la plus accrocheuse possible car elle cherche avant tout l’impact ; elle n’a pas pour objet de raconter le film mais l’élément le plus accrocheur.

La logline est au contraire un outil de travail qui sert au scénariste pendant tout le processus d’écriture, mais aussi au producteur et au distributeur.

Pour conclure

Un conseil de vieux routier qui a essuyé plus de refus que de remises de chèques : une fois que votre logline a séduit un producteur, que l’idée est vendue comme on dit, «  fermez votre bouche », laissez la partie intéressée agir et combler les blancs. Plus vous parlez, plus vous implantez des doutes ou des questions dans les têtes. Un «oui» enthousiaste se transforme en un « je reviens vers vous » plus vite que vous ne croyez…

La logline de l’auteur, finaliste du Festival for Drama 2017 : THE EDUCATION OF THE REVOLT is a drama in which a violent young man becomes responsible for the death of his family and will be rebuilt himself through the teachings of an old man in order to take his revenge without violence. (WGA #1820793)

Pour approfondir, je vous invite à découvrir nos autres articles et conseils sur l’art du pitch.

En attendant mon prochain article, bonne écriture…  de logline !

Marc-Olivier LOUVEAU, HC

Marc-Olivier Louveau, alias Lou Ma Ho, est auteur-réalisateur et écrivain. Son dernier livre Racine Carrée est paru sept 2017 aux éditions le Faucon d'Or. Son dernier film, Koan de Printemps, est sorti sur les écrans français en janvier 2016. Son prochain long métrage, Les Méandres du Mékong, est un film d'aventure avec Gérard Jugnot,
Huang Lu, Dustin Nguyen... (tournage prévu en janvier 2018).

2 comm. sur « Comment écrire une logline de scénario accrocheuse »

  1. Cédric Salmon écrit le 1 décembre 2017 à 13:20

    Dernière nouvelle: Non pas une mais DEUX loglines de scénario sélectionnées au Festival For Drama 2017… Marco sait accrocher en une phrase, c’est sûr 😉 Merci pour cet article !

  2. John écrit le 1 décembre 2017 à 15:11

    Merci pour les conseils, mais pour le coup, je trouve que la Logline de THE EDUCATION OF THE REVOLT pas extra…je la trouve très lourde à lire (il y a également une faute de syntaxe « will be rebuilt himself)) et trop vague (elle pourrait correspondre à pas mal de films), je ne vois pas en quoi elle vend la spécificité du film…

Laisser un commentaire