High concept au Festival de la Fiction TV de La Rochelle

Sujet(s) abordé(s) :

Que s’est-il dit à la conférence de presse de lancement du Festival de la Fiction TV de La Rochelle ? Présentation de la 20ème édition du 12 au 16 septembre prochains…

Le Festival de la Fiction TV de La Rochelle va fêter son 20ème anniversaire. C’est désormais un rendez-vous majeur de la création audiovisuelle française et européenne où sont attendus 35 000 spectateurs et 2 200 professionnels du 12 au 16 septembre 2018.

Plus d’une cinquantaine de programmes, séries ou films, seront projetés en avant-première. En parallèle, les œuvres de la sélection officielle seront départagées par un jury de professionnels du monde de la télévision.

Manque de diversité

Yves Bigot, responsable du comité de sélection et directeur général de TV5 Monde, observe et déplore néanmoins un « manque de diversité » de la production française :

« Au moment où l’on s’interroge sur leurs missions, les grandes chaînes qui ont désormais complètement intégré les diversités sociales, ne devraient-elles pas aussi encourager les producteurs à donner une vision de la société française – qui se norme en s’évaluant face aux différents comportements représentés -, plus variée qu’un univers anxiogène d’assassinats, d’enlèvements, de maladies terminales et de couples infernaux ? »

En effet, sur la soixantaine d’œuvres soumises au comité : 83% traitent de meurtres, d’assassinats, d’enlèvements et de disparition d’enfants, de couples dysfonctionnels, d’affaires de familles et de maladie.

Ce tropisme éditorial intervient alors même que les chaînes de télévision traditionnelles ont perdu le public des 15 – 40 ans et que la fracture se creuse avec les nouveaux médias, qu’il s’agisse de YouTube (dont un premier programme spécifique sera présent au Festival) ou de Netflix, pour ne citer que les plus emblématiques.

Une réforme nécessaire

Ce constat (qui n’est hélas pas nouveau) d’une absence de renouveau de la fiction française a déjà eu l’occasion d’être souligné ici même, sur le blog High Concept. Couplé à la déstabilisation provoquée par l’arrivée massive des plateformes internationales, il rend d’autant plus nécessaire la réflexion sur la réforme à venir du secteur audiovisuel sur un ensemble de problématiques :

  • gouvernance des chaînes,
  • mode de nomination des PDG,
  • refonte du financement,
  • avenir du CSA,
  • chronologie des médias,
  • régulation du marché publicitaire,
  • relations producteurs-diffuseurs,
  • périmètre de France Télévisions,
  • transposition de la directive SMA,
  • etc…

« Réforme de l’audiovisuel : quelles orientations et quelles conséquences pour les acteurs publics et privés de la création ? » sera en effet le Grand débat de l’édition 2018 du Festival TV de La Rochelle, introduit par Françoise Nyssen, Ministre de la Culture, en présence de tous les diffuseurs.

Horizon francophone : la montée en puissance de l’Afrique

Parmi les autres débats proposés lors du Festival, il y aura notamment celui sur la problématique « Francophonie : comment dynamiser et développer la coproduction de fictions francophones ? » en écho à la création d’un nouveau prix de la meilleure Fiction Francophone Étrangère.

A rebours de ce que peut inspirer la production française et sur une note plus positive, la direction du Festival a tenu à mentionner la présence des séries Invisibles (Côte d’Ivoire), Oasis (Togo) et River Hôtel (Congo) parmi les 7 fictions francophones étrangères, soulignant en cela une vitalité et une montée en puissance du continent africain.

Si ces œuvres peuvent encore manifester un décalage avec les meilleures productions européennes, elles suggèrent une évolution qualitative très encourageante.

Vers un renouveau ?

Reste à espérer que le Festival tiendra toutes ses promesses.

Verdict avec la Cérémonie de Remise des Prix, le samedi 15 septembre ! Au sein de High Concept, nous porterons une attention spéciale au Grand débat. Alors que l’analyse de la crise économique de la fiction française ou bien de ses raisons prétendument culturelles conserve toute son actualité, que nous réserve la future réforme de l’audiovisuel ?

Assisterons-nous à des échanges toniques, à un vrai franc-parler des participants, à des prises de positions courageuses de nature à favoriser un renouveau salutaire… ? Espérons le.

 

Pierre-Antoine FAVRE, HC

Scénariste et consultant en dramaturgie, Pierre-Antoine intervient aussi sur la thématique de la narration interactive. Ancien de l’Enjmin (Ecole nationale du jeu et des médias interactifs numériques), il exerce une activité dans le jeu vidéo en tant que chef de projet, game designer et story designer. Il est co-fondateur d’un studio de développement avec une première création à paraître en 2019.

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire