JLA: le CSA lui a dit non pour ID France 1

Sujet(s) abordé(s) :

JLA Productions dirigée de main de maître par Jean-Luc Azoulay responsable de Camping paradis, Commissaire Magellan, Les Mystères de l’amour, ou encore IDF1 avait déposé début mars 2012 une candidature devant le CSA pour une fréquence sur la TNT nationale : ID France 1. Les résultats sont tombés aujourd’hui : c’est NON !


Jean-Luc Azoulay n’aura pas sa nouvelle chaîne dédiée à la fiction française low cost.
J’avais repris pour vous les principales caractéristiques de son projet : une chaîne destinée à développer la création de fictions françaises longues (au moins 100 épisodes) sur le modèle de Plus belle la vie ou plus anciennement sur celui qui avait fait le succès de AB Productions dont il a été le co-fondateur (Hélène et les garçons, Le miel et les abeilles, Les filles d’à côté, etc.).
Selon l’intéressé, ce genre de fictions (des low concepts low cost), permet à la fois de fidéliser le public sur des rendez-vous quotidiens (si tant est qu’il regarde), et d’autre part de faire émerger un business model avantageux. En effet, le nombre d’épisodes permet d’agréger un catalogue intéressant à l’export (rappelons ici que Sous le soleil, produite par l’intéressé, sous un format de soap hebdomadaire est à ce jour la série française la plus exportée).
Pour faire la différence entre low et high concept, n’hésitez pas à vous reporter au chapitre dédié et à commencer par le cours sur le high concept, voie royale pour vendre son scénario.
Ce genre de programmation est aussi un bon moyen de limiter le risque de production en recyclant les studios de la Plaine St Denis, en engageant une « jeune » équipe de scénaristes qui écrirait le soir et le matin (à un coût défiant la concurrence, c’est moi qui le dis), avec une diffusion en access-prime time (moment important de publicité).
D’après Jean-Luc Azoulay, « IDF1 est leader sur l’Île de France et arrive à son point d’équilibre. Nous avons prouvé en quatre ans que nous savions faire une chaîne de télévision et la rendre rentable ». Mais quid de la qualité ? Le public sera-t-il au rendez-vous ?
Si dans les années 90, l’univers AB a créé une véritable révolution (qui honnêtement n’a pas suivi Hélène et les garçons ?), depuis le public français a goûté aux séries US de très haut niveau. On peut donc se demander légitimement si une sitcom bas de gamme est un choix judicieux pour relancer la production de fiction française même si cela semble très rentable. Pour exemple, Les Mystères de l’amour ont débuté d’abord sur IDF1 puis suite au succès ont été co-produits par TMC (Groupe TF1). Engouement du public, ou dernier soubresaut de nostalgiques qui s’accrochent ?
Le CSA a tranché. Et vous, qu’en pensez-vous ?
Ps. TF1 a obtenu contrairement à ID France 1 une fréquence sur la TNT pour son projet de chaîne HD1 dédiée à la fiction. Jean-Luc Azoulay pourra-t-il alors compter sur son ancien partenaire pour lui commander des fictions… Attendons de voir mais cela ne m’étonnerait pas.

3 comm. sur « JLA: le CSA lui a dit non pour ID France 1 »

  1. Boudin écrit le 28 mars 2012 à 09:06

    Bonjour Julie,

    Justement, je m'étonnais que vous ne parliez pas davantage de la sélection des nouvelles chaînes pour la TNT!

    A vrai dire, je suivais de près les candidatures et les auditions, dans la mesure où un certain nombre de candidats avaient pris des engagements pour la création audiovisuelle, et en particulier pour la fiction : je vous renvoie à cet article du Figaro http://blog.lefigaro.fr/gonzales/2012/03/audiovisuel-que-ne-ferait-on.html

    Quel est votre sentiment sur les engagements pris par HD1 et est-ce que l'arrivée de cette chaîne va véritablement donner un nouveau souffle à la création française?

  2. Ecrit écrit le 28 mars 2012 à 09:46

    Cher Boudin,
    C'est justement la question que je me pose. A priori, la direction a annoncé la création de nombreuses « œuvres innovantes » (100 heures par an pour commencer) avec un feuilleton français quotidien (style PBLV), lancé en production dès 2013. Qualité vs quantité? HD1 a choisi la deuxièmle option. Soyons donc optimistes, le développement de la fiction française passera peut-être par la quantité. En tous les cas, 100h de plus, c'est déjà ça de pris, non? Rappelons enfin que NRJ 12 a obtenu une fréquence sur un programme comparable. Peut-être naitra-t-il des perles de tous ces projets de soaps? Ce qui est sur, c'est que ca fera du bien aux producteurs français de ce type de programmes, quant aux auteurs, disons que le soap est toujours une bonne école pour apprendre à écrire en atelier…

  3. Ecrit écrit le 15 juillet 2012 à 12:18

    [Modération] @Aurel Terre: Votre commentaire a été supprimé, non pas en raison de son contenu mais de sa forme. Votre point de vue est intéressant, pourriez-vous trouver un moyen plus poli d'attaquer vos adversaires svp ? Faites preuve de créativité ! 😉

Laisser un commentaire