Moébius est mort: la BD française est orpheline

Sujet(s) abordé(s) :

Suite à la mort de Moébius, Arte a décidé de bouleverser sa programmation et rediffusera le mercredi 14 mars 2012 à 22 h 25 le documentaire Moebius Rédux – Une vie en image qui revient sur l’œuvre de l’artiste, depuis les années 1960 jusqu’à 2007. Les obsèques de Jean Giraud auront lieu ce jeudi 15 mars à 15 heures, en la Basilique Sainte-Clotilde du Vie arrondissement de Paris.


L’un des dessinateurs français les plus importants de sa génération, Jean Giraud alias Moebius, est mort le 10 mars 2012 à Paris des suites d’une longue maladie à 74 ans. Créateur du héros Mike Steve Blueberry, sa série western lui a assuré très vite une grande notoriété.
Sous le pseudonyme de Moebius (en référence au nom d’un mathématicien allemand créateur du ruban de Möbius symbolisant l’infini), le « Rimbaud de la BD » dixit Gillain, avec Hergé ou encore Gotlib a contribué à faire de la BD un véritable art, notamment en mettant en image des concepts forts ou high concept (pour vous exercer à trouver des high concepts, n’hésitez pas à vous reporter au chapitre dédié et à commencer par le cours sur le high concept, voie royale pour vendre un scénario).
D’ailleurs, cela n’a pas échappé aux américains qui très tôt ont vu en lui un génie auprès duquel s’inspirer.
George Lucas a repris ses visions futuristes pour La Guerre des étoiles.
Ridley Scott lui a demandé de travailler sur Alien pour qui il a dessiné les combinaisons spatiales de Sigourney Weaver et certains intérieurs du vaisseau Nostromo en 1978.
Puis, ce sera au tour des créateurs de Tron de lui demander de concevoir l’univers du film au détour des années 1980.
James Caméron le sollicite sur Abyss ; Ron Howard sur Willow et enfin Luc Besson sur Le Cinquième Élément dans une sorte d’hommage à L’Incal, œuvre maîtresse de la BD d’anticipation conçue avec Alexandro Jodorowsky.
Référence : article posté par Olivier Delcroix sur le figaro.fr, rubrique culture et publié le 11 mars 2012 à 19 h 36 – Docteur Giraud et Mister Moebius

Julie Salmon, script doctor senior chez HC

Scénariste et créatrice de fictions originales, Julie est double lauréate du fonds d'aide à l'innovation du CNC :
– Scénariste de cinéma : a écrit plusieurs longs métrages dont le premier sortira sur les écrans en 2018
– créatrice de séries : a développé plusieurs projets de série dont une sitcom produite par Whac Films (pilote tourné en 2014) et une série policière (4x52') en préparation pour Everlasting Films
– Spécialisée dans la création de comédies originales
– Sollicitée par des éditeurs et des directeurs de fiction pour accompagner leurs auteurs
Elle est aussi spécialiste du marché de la fiction (diplômée d'HEC, du mastère Médias de l'ESCP et auteure d'une thèse sur l'avenir de la fiction française primée par Les échos de la recherche).

Un commentaire sur « Moébius est mort: la BD française est orpheline »

  1. Sarl écrit le 12 mars 2012 à 15:48

    John Difool et Bleuberry sont orphelins et je m'associe à leur chagrin.
    Une petite pensée pour ce grand conteur qui m'a apporté de grandes heures de lectures.

Laisser un commentaire