La Smala s’en mêle: paradigme de la comédie à la française?

Sujet(s) abordé(s) :

La smala s’en mêle est l’une des nouvelles comédies de France 2 sur la case du mercredi soir. L’unitaire est d’ores et déjà décliné en série récurrente de 90′ qui pourrait revenir à hauteur de trois épisodes par an (sous réserves tout de même de bonnes audiences).

  • Justement, le premier épisode diffusé mercredi 18/04/12 a fait un CARTON : près de 6 millions de téléspectateurs (22,3 % de pda) et record d’audiences pour une fiction de la chaîne, toutes cases confondues, depuis Avril 2008.

Les épisodes 2 et 3 sont déjà écrits et leur tournage est prévu pour mai.
Le pitch : Michèle Bernier est Isabelle, une mère de famille bourgeoise, quittée par son mari le jour de leur vingt-cinquième anniversaire de mariage qui doit gérer le quotidien survolté de sa famille monoparentale composée de quatre enfants dont trois adoptés (la smala). Alors qu’elle n’a jamais travaillé de sa vie, elle accepte un emploi dans les pompes funèbres…Pour la productrice et la direction de la fiction de France 2, la série est née d’une « envie de comédie tendre et légèrement transgressive ».Pour les amateurs de ce blog, vous savez qu’en comédie, ce positionnement est risqué si vous voulez faire rire, car le rire nait d’une surprise franche (il n’y a pas de demie surprise) comme le résume le billet que j’y ai consacré rire et scénario : l’art de la comédie. D’ailleurs, la chaîne a calé le ton de cette série « quelque part entre une version moderne d’Une famille formidable et une version grand public de Weeds », bref encore une comédie low concept centrée autour d’une comédienne qui a déjà visité le sujet avec son spectacle Le démon de midi. Retrouvez mon analyse sur ce genre de pitch dans le billet dédié : la France championne des séries low concept centrées sur les femmes ?Il est d’ailleurs intéressant de noter la ressemblance avec le pitch du film éponyme sorti en 2004 : Michèle Bernier est Anne, que l’homme de sa vie, Julien, quitte après quinze ans de vie commune alors qu’ils ont un adorable petit garçon. Anne, d’abord détruite puis révoltée tente de se trouver elle aussi des amants et apprend à vivre avec sa nouvelle situation de mère célibataire, le tout avec humour.
Alors, est-ce que l’équation Michèle Bernier en mère célibataire + famille incluant la diversité + pompes funèbres vous motivera à aller regarder France 2 ? la réponse est OUI.Autre question directement inspirée de cette ligne éditoriale : le choix de France 2 de favoriser ce type de pitch traduit-elle la volonté de la chaîne de concurrencer directement les fictions de M6 centrées autour d’un héros de proximité et accessoirement animateur phare de la chaîne comme Stéphane Plaza ou Valérie Damidot ? Certes, Michèle Bernier n’est pas animatrice sur le service public, mais elle a un potentiel d’adhésion populaire fort et une personnalité en phase avec ce que vivent les ménagères d’aujourd’hui (selon les dernières statistiques). Le pari de la chaîne a donc été gagnant et installe dorénavant je pense cette série en 90′ sur les écrans pour plusieurs années.Crédits : La Smala s’en mêle est une comédie créée spécialement pour Michèle Bernier, écrite sur une idée originale de Valérie Tong Cuong – Scénario de Pascale Mémery et Jeanne Le Guillou, réalisée par Didier Grousset et produite par Laurence Bachman (Barjac production, filiale de Telfrance) avec Michèle Bernier mais aussi Thomas Doucet, Rémi Yen, Mariama Gueye, Marc Grosy et Julie de Bona.Pour en savoir plus sur la différence entre un low et un high concept, je vous renvoie en outre au cours Le high concept, ou Comment vendre son premier scénario à un producteur.

Aucun commentaire.

Laisser un commentaire