Fiction française: 7 façons de faire des séries policières

Sujet(s) abordé(s) :

Étant donné qu’il faut en moyenne deux à trois ans pour développer un projet de son pitch au PAD, la fiction qui se déverse sur nos grilles de la rentrée date donc déjà d’avant 2010. Une première tendance semble se dessiner néanmoins pour FTV et TF1 (qui produisent ne l’oublions pas 90% de notre fiction) et qui misent sur la série policière. La fiction française de la rentrée sera donc policière ou ne sera pas.

  1. TF1 est toujours en mode copro internationale et joue la sécurité en misant sur des lows concepts portés par des stars : Pour en savoir plus sur la différence entre un low et un high concept, je vous renvoie au cours Le high concept, ou comment vendre son premier scénario à un producteur.
    • Une mise en valeur de l’arène frenchie (Tour Eiffel, béret, baguette & co) avec Jo : la première saison de 8 x 45′ avec Jean Reno (dont Florence Ménidrey fustigeait le retour en TV). C’est la série policière à enquêteur unique type Julie Lescaut, tournée à Paris, créée par René Balcer (NY Police Judiciaire) aidé de Malina Detcheva et Franck Ollivier et produite par Atlantique productions (Takis Candilis via Lagardère Entertainment) pour un budget de 16 millions d’euros. Le petit plus : Jean Réno s’appuiera sur ses connaissances encyclopédiques de Paris pour résoudre ses enquêtes, toutes reliées à l’histoire de la Capitale française.
    • Une série chorale européenne avec Crossing Lines : la première saison de 10 x 52′ est créée par Ed Bernero (Esprits Criminels), showrunner et scénariste principal. La série est produite par Tandem Communication (à l’origine des Pilliers de la Terre), TF1 Productions et Sony Pictures TV Networks. Elle met en scène une unité spécialisée dans la lutte contre le crime de serial killers qui sévissent sur l’ensemble du territoire européen et qui sont donc gérés par la cour internationale de justice. Au casting : William Fichtner (Prison Break, Batman Begins), Donald Sutherland (qu’on ne présente plus), Tom Wlaschiha (Game of thrones), Genevieve O’Reilly (Star Wars épisode 3) et… Marc Lavoine. Le tournage est annoncé pour la fin septembre et se déroulera en France et en République Tchèque.
  2. France 2 mise sur des dramas policiers (low concepts aussi) :
    • Caïn, le flic handicapé : une nouvelle série en 8 x 52′ réalisée par Bertrand Arthuys avec Bruno Debrandt, Julie Delarme, Frédéric Pellegeay, Smadi Wolfman…Attention, flic méchant ! Caïn, flic handicapé mais… génial (la référence à Docteur House ne vous aura pas échappé), mène l’enquête. Résultat, plus la peine d’envoyer des projets avec des flics handicapés : on attend tous le résultat de Caïn pour juger…
    • Main courante : une série en 8 x 52′ réalisée par Jean-Marc Thérin avec Marie Bunel, Jean-Baptiste Puech, Juliette Navis-Bardin…qui raconte la vie d’un commissariat dans la banlieue de Nantes (ça nous rappelle dangereusement Antigone 34 à Montpellier).
    • Les limiers: une série pilote de 2 x 52′ (peu de foi en interne) réalisée par Alain Desrochers avec Jean-Yves Berteloot, Marc Ruchmann, Cyrille Thouvenin, Léonie Simaga… qui met en scène des chasseurs d’une unité spéciale intervenant dès la délivrance d’un mandat d’arrêt sur le territoire. Leur métier : traquer sans relâche ceux qu’ils recherchent (Un mix entre Bounty hunters et Perdu de vue ?). Bref, du bouclé en 52 minutes avec de l’enquête et au terme de la chasse, la double résolution d’une enquête et d’une disparition.
  3. France 3 achète des séries policières étrangères et ajoute des inédits à ses collections existantes :
    • Nouveauté : The fjällbacka murders (Les crimes de Fjällbacka) d’après les personnages créés par Camilla Läckberg avec Claudia Galli, Richard Ulfsäter qui met en scène l’univers de l’auteur suédoise à succès Camilla Läckberg en 6×90′ pour une diffusion prévue en 2013.
    • Mais aussi des inédits de plusieurs séries policières déjà à l’antenne :
      • Enquêtes réservées, série créée par Patrick Dewolf et Clémentine Dabadie à l’antenne depuis juillet 2009 qui met en scène la Cellule d’Investigation Criminelle de la Section de recherche de Marseille. Le dernier inédit proposé samedi 8 septembre a séduit 2,3 millions de fans soit 12,2% du public : un score en baisse par rapport au samedi précédent.
      • Commissaire Magellan, série créée par Laurent Mondy et à l’antenne depuis 2009 qui met en scène les enquêtes d’un commissaire dans la ville imaginaire de Saignac (en province bien sûr). Le commissaire Magellan aidé de son adjoint, gratte sous le vernis d’une société de province trop souvent éprise des apparences. France 3 s’était placée seconde avec une bonne performance le samedi 2 juin, date du dernier inédit qui avait attiré 3,2 millions de téléspectateurs pour une part d’audience de 15%.
      • Le sang de la vigne, série adaptée des livres de Jean-Pierre Alaux et Noël Balensérie par Marc Rivière, à l’antenne depuis 2011 qui met en scène Benjamin Lebel (Pierre Arditi), un éminent oenologue confronté à des enquêtes aussi goûteuses que corsée (en province donc). le dernier inédit diffusé le samedi 4 février avait placé la chaîne sur la troisième marche du podium en réunissant 3,54 millions de téléspectateurs, soit 14,3% du public.
      • On retrouvera de même Les enquêtes de Murdoch  en 1892 à Toronto où l’inspecteur William Murdoch enquête avec ses techniques scientifiques d’avant-garde ; l’Inspecteur Lewis qui enquête avec son adjoint Hathaway dans la ville universitaire d’Oxford ; le Commissaire Montalbano qui élucide les meurtres et disparitions à Vigata en Sicile ; le Commissaire Brunetti qui enquête tout en charmant à Venise et enfin l’Inspecteur Barnaby qui résout meurtres, disparitions et échanges d’identité dans le comté de Midsomer (province anglaise) où les apparences sont souvent trompeuses…
  4. Le grand retour de la comédie policière sur TF1 et France 2 :
    • Sur TF1 : des stars bien entourées :
      • Sous le mode du Buddy Movie produit par les producteurs de Profilage, Falco, le dernier flic, une série de 6×52′ qui met en scène, après 22 ans de coma, le lieutenant Alexandre Falco (Sagamore Stévenin) alors qu’il réintègre les rangs de la police. Tout droit sorti des années 90 dont il est le parfait représentant, il mène l’enquête en duo avec le jeune et sérieux lieutenant Romain Chevalier. Pendant qu’il résout ses enquêtes, le flic du passé envoie valser le politiquement correct au grand dam de son coéquipier.
      • No limit de l’écurie Besson dont nous avons parlée hier : un 6 x 52′ avec Vincent Elbaz en agent à la DGSE infiltré sur des missions spéciales sur le territoire français.
      • En unitaire qui reviendra surement en série si cela fonctionne : On se quitte plus qui suit Tony Manzor (Olivier Marchal), un flic infiltré à deux doigts de démanteler un gros trafic de drogue sur Marseille. Mais l’agent de liaison qui l’attend sur le terrain n’est autre que son ex-femme (Ingrid Chauvin) avec laquelle il est fâché depuis cinq ans. Et, cerise sur le gâteau, un certain François Meynard (Guy Lecluyse), ami d’enfance quelque peu envahissant de Tony, va croiser leur route et ne plus les lâcher… Un beau duo effectivement !
    • Sur France 2 : on mise sur les femmes (comme d’habitude…)
      • Candice Renoir : une série en 8 x 52′ réalisée par Christophe Douchand et par Nicolas Picard-Dreyfus avec Cécile Bois, Raphaël Lenglet, Mhamed Arezki, Gaya Verneuil, Alix Poisson, Alexandre Varga…Elle a quatre enfants, elle n’a pas bossé depuis dix ans, elle est commandant en chef d’un groupe crim’. Et, en plus, elle est blonde ! C’est une blague ? Non, c’est Candice Renoir. Un pitch sympathique en effet.
      • Détectives : une série en 8 x 52′ réalisée par Lorenzo Gabriele avec Philippe Lefèbvre, Sara Martins et Jean-Luc Bideau qui suit la famille Roche, des détectives privés de père en fils. Mais lorsque le grand-père Maxime annonce qu’ils doivent s’associer et impose Nora, une ex des services secrets spécialisée dans l’espionnage industriel, l’équilibre de la famille est bouleversée…
      • Enfin, un retour des Petits meurtres d’Agatha Christie  avec un nouveau duo de stars : Blandine Bellavoir et Samuel Labarthe qui s’invite chez la reine du crime au coeur d’une nouvelle époque… Après onze enquêtes menées par le commissaire Larosière et l’inspecteur Lampion, la collection va suivre dans le Nord de la France et dans les années 1950, le commissaire Laurence (Samuel Labarthe) et la jeune journaliste Alice Avril (Blandine Bellavoir).
  5. Canal+ reste sur ses acquis et développe ses marques :
    • Engrenages, créée par Alexandra Clert et Guy-Patrick Sainderichin, produite par Son et Lumière, la saison 4 est dirigée à l’écriture par Anne Landois épaulée par Éric de Barahir. Le groupe DPJ de la capitaine Laure Berthaud reprend du service et est chargé d’élucider l’affaire d’un étudiant déchiqueté par la bombe artisanale qu’il fabriquait. Bientôt il se trouve face à quelques activistes d’une ultra-gauche très radicale qui prônent la guérilla urbaine et ont pour cible directe la police. Josephine Karlsson, l’avocate vénale, entraînée par sa haine de la police et des institutions accepte de déborder de son rôle d’avocate et se fait piéger par la DCRI qui surveille les activistes.
      Cette saison, la rentrée de la série est doublée par Inside Engrenages, une web fiction dont nous avons déjà parlée. Une cinquième et une sixième saisons d’Engrenages de 12 épisodes ont d’ores et déjà été commandées pour arriver à fournir une série par an.
    • Mafiosa qui reprendra du service pour une Saison 5 de 8 x 52’. La série est produite par Nicole Collet pour Image & Compagnie avec au scénario, Pierre Leccia et Éric Rochant (réalisation Pierre Leccia) et au casting, Hélène Fillières, Thierry Neuvic, Éric Fraticelli, Frédéric Graziani, Stefano Accorsi… Cette saison, Sandra a été dépossédée des affaires de la famille par son propre frère. Elle vit à Paris avec interdiction de retourner en Corse. Tony et Manu sont en prison. Jean-Michel semble avoir gagné la partie mais Sandra est visiblement prête à tout pour récupérer ce qu’elle considère comme son bien. Cette saison verra s’achever la lutte fratricide des Paoli.
      À noter : la société de production de Steven Bawol, Helion Pictures, a acheté les droits de la série pour en refaire éventuellement un remake.
    • Braquo revient pour une autre et dernière ? saison. La série créée par Olivier Marchal met en scène une brigade de la police judiciaire aux méthodes plus que douteuses et reprend à l’écriture Abdel Raouf Dafri pour recréer la tension et le coté noir qui avaient fait son succès. La diffusion est prévue pour début 2013 sur la chaine cryptée. Le producteur Jonathan Koch (Les Kennedy), par le biais de sa société de production Asylum Entertainment, aurait acheté les droits de la série et serait actuellement en pourparlers avec l’équipe française de la série au sujet de l’adaptation.
  6. 2 chaînes de la TNT lancent leur première fiction policière en 2013 !
    • Burn out  dont nous avons parlé précédemment cet été, comptera 10 épisodes de 52′ pour sa première saison. Créée par Cécile Gérardin, Charlotte Pailleux et Hassan Mebarki, la série est réalisée par Aurélien Poitrimoult et Charli Beleteau et présente en huis clos, Inès Barma, Capitaine de police au bord du burn-out qui doit gérer une expérience pilote de direction d’un Commissariat dédié entièrement à la Garde à Vue. Excellente interrogatrice de suspects, elle n’hésite pas à user de manipulations psychologiques pour obtenir des aveux. Agoraphobe, vivant 24h sur 24 h au commissariat, elle est confrontée à l’arrivée de Gregory Delprat, jeune lieutenant de police ambitieux, placé par leur hiérarchie pour prendre sa place au premier faux pas… Le casting est composé entre autres, de Anne Caillon (Inès Barma), François-David Cardonnel (Grégory Delprat), Lise Schreiber (Leila Gendret), Ludovic Berthillot (Lederman), Florence Denou (Anouck) et Ibrahim Koma (Scoubi). Diffusée par Chérie HD qui sera lancée sur la TNT en décembre 2012 (comme les cinq autres nouvelles chaînes de la TNT choisies par le CSA : HD1, 6ter, Tvous la diversité, L’Equipe HD et RMC Découverte), la série est produite par Mascaret Films et NRJ, pré-acheté par Chérie HD. Elle sera diffusée sur NRJ 12 et Chérie HD en 2013.
  7. Enfin quelques unitaires annoncés sur France 2 avec un angle sociétal… voire social :
    • La disparition : téléfilm réalisé par Jean-Xavier de Lestrade avec Thierry Godard, Géraldine Pailhas qui raconte la disparition d’une femme un dimanche matin. Elle s’appelle Betty et sa disparition laisse des traces aussi énigmatiques que mystérieuses. Une fugue ? Même si elle ne semblait pas heureuse en ménage, jamais Betty n’aurait abandonné ses deux enfants. Un meurtre ?
    • Manipulations : téléfilm réalisé par Laurent Herbiet avec Lambert Wilson, Didier Bezace, Sabrina Ouazani qui parle de l’organisation terroriste Camu (Comité antimondialisation unifié) qui menace le territoire français alors que les candidats à la future élection présidentielle se précisent. Malgré l’ampleur du dispositif déployé par la cellule anti-terroriste, le ministère de l’Intérieur n’a d’autre choix que de faire appel à Frank Barrot, commissaire réputé pour ses méthodes controversées, afin de neutraliser ce groupe armé. Une série éventuellement à faire… si cela marche.
    • Faux coupable : téléfilm réalisé par Didier Le Pêcheur avec Aurélien Recoing, Marianne Basler, Emma de Caunes où Jordan, 22 ans, est condamné à 25 ans de réclusion criminelle pour meurtre. Il hurle son innocence. Deux ans plus tôt, il a rencontré Louise avec qui il a passé la nuit. Pour Louise, il s’agit d’une histoire sans lendemain mais Jordan la harcèle. Le père de Louise, inquiet de la situation, décide de mettre au point un plan redoutable qui éloignerait définitivement Jordan de la vie de Louise.

Que retenir : France Télévisions semble beaucoup miser sur ses séries policières pour renouveler son audience et sa programmation tandis que TF1 amorce tranquillement mais surement le virage vers des séries plus internationales avec de nouveaux partenaires (des grands groupes audiovisuels uniquement). Reste quelques fictions à la sauce traditionnelle portées par des stars du petit écran en lesquelles les téléspectateurs retrouveront les identités réciproques de leur chaîne fétiche. La grande absente de cette stratégie : M6. Alors, rien de nouveau sous le soleil ou pas ? Qu’en pensez-vous ?
Pour construire vous aussi des séries policières efficaces, n’hésitez pas à consulter le cours comment écrire une histoire policière.

3 comm. sur « Fiction française: 7 façons de faire des séries policières »

  1. Anonyme écrit le 11 septembre 2012 à 12:04

    Est-ce pour qu'on ne dise plus dans les chaumiéres:" Mais que fait la police?" surtout à une époque où foisonnent les ripoux.

  2. Anonyme écrit le 21 septembre 2012 à 16:23

    Quelques erreurs dans l'article :
    – la saison 4 de mafiosa a déjà été diffusée en 2012, c'est une saison 5 qui est actuellement en chantier
    – abdel raouf dafri a été scénariste de la saison 2 de braquo mais n'a jamais participé à la réalisation. Je serai d'ailleurs très surpris qu'on lui donne les commandes de la réalisation pour une 3e saison

  3. Ecrit écrit le 21 septembre 2012 à 19:43

    @Anon, merci de ces précisions qui ont été modifiées (je vous livre ma source précédente sur Braquo : saison 3, que j'ai reprise sans vérifier). L'erreur sur Mafiosa est une coquille.

Laisser un commentaire