Flop d’une comédie du lundi sur TF1: explications

Sujet(s) abordé(s) :

La comédie unitaire Moi à ton âge n’a pas fait pas le bonheur de TF1 ce lundi 21 mai 2012, pourtant l’affiche et le pitch high concept étaient séduisants : une mère célibataire, conseillère principale d’éducation dans le lycée de sa fille, une ado de 17 ans en pleine rébellion échangent leur vie et se retrouvent par magie l’une dans le corps de l’autre et inversement ! Passé un moment de légitime panique, chacune doit apprendre à vivre dans la peau de l’autre…


Un high concept bien éculé fondé sur ce que les américains appellent la comédie de « switch », du nom éponyme de la comédie à succès de 1991, traduit en français par Dans la peau d’une blonde.
Pour en savoir plus sur la différence entre un low et un high concept, je vous renvoie au cours Le high concept, ou comment vendre son premier scénario à un producteur.
Nous en avons eu un autre exemple récent avec Échange standard où deux copains d’enfance, l’un marié, sérieux, père de famille et l’autre, célibataire insouciant avaient échangé leur vie et que je vous recommande pour passer un bon moment DVD.

Un copiage assumé

Initiative intéressante donc de TF1 qui prenait un risque modéré tout de même pour son lundi comédie, quand on sait que le concept est en fait l’adaptation assumée (payée) d’un téléfilm allemand Zwei vom Blitz getroffen qui lui-même n’est autre que la reprise du célèbre film américain sorti en 1976, dont le remake avec Jamie Lee Curtis et Lindsay Lohan est sorti en 2003, intitulé Freaky friday. Comment alors expliquer ce manque d’intérêt ? On pourrait croire que les relations ado-adulte n’ont vraiment pas la cote en ce moment, cf. les récents déboires de Clash sur France 2. Ou bien s’agit-il d’une erreur de casting ? Il me semble que Michèle Laroque avait de quoi séduire les ménagères ? Résultats : un GROS FLOP pour TF1 qui a fini deuxième du podium et n’a attiré que 5,24 millions de téléspectateurs pour 19,4% de pda.

Comment diable expliquer cette contre-performance ?

Le thème était fédérateur, les acteurs bankable, et le sujet avait déjà marché plusieurs fois… C’est peut-être là qu’il faudrait creuser, quoique… Je ne résiste pas à faire un parallèle qui m’avait marqué à l’époque. Pour mémoire, M6 avait à peu près utilisé les mêmes ficelles avec son téléfilm Dans la peau d’une grande où Claire Keim tenait le rôle principal d’Olivia qui après quinze ans de coma, se réveillait dans le corps d’une adulte, avec sa mentalité d’ado. Ce pitch qui nous rappelle furieusement la comédie américaine 30 ans sinon rien avait à l’époque cartonné sur M6, rassemblant 4,3 millions de téléspectateurs pour 16,2% de pda dont 23,2% sur les ménagères. Il s’agissait en octobre 2011 de la meilleure audience pour une fiction française depuis un an sur M6. TF1 rêvait d’un tel score, et peut-être s’il avait été atteint, nous aurions eu une série de 90′ dédiée où les scénaristes auraient ramé pour nous trouver une suite, en faisant intervenir les grands-parents par exemple, ou bien le switch aurait été de nouveau provoqué, etc. Mais apparemment, cette aventure restera sans suite.
Pour construire des comédies hilarantes, n’hésitez pas à consulter le cours rire et scénario : l’art de la comédie.

L’erreur de casting

Michèle Laroque n’est pas une actrice TF1, ni identifiée comme telle par le public. Le résultat aurait été différent avec une Michèle Bernier, mais cette dernière ne peut pas jouer tous les rôles du moment, cf.

10 comm. sur « Flop d’une comédie du lundi sur TF1: explications »

  1. Ecrit écrit le 22 mai 2012 à 11:07

    Bonjour à tous,
    Juste une précision : un high concept qui a été fait une trentaine de fois (!) n'est plus un high concept évidemment, le facteur d'originalité ayant totalement disparu… C'est même carrément devenu un low concept — l'idée que tout le monde peut avoir 😉
    Voir Définition du high concept, ou Comment vendre son premier scénario à un producteur.

  2. Ph. Lafitte écrit le 22 mai 2012 à 21:47

    N' ayant pas vu le film, je me garderai bien de juger de la qualité du scénario, ni de la mise en scène, pas plus que de la direction d'acteurs.

    Une réflexion toutefois. "Ex" de la formation fiction 52' du CEEA, je me souviens d'une phrase de ton intervention, Cédric, qui disait en substance qu'un low concept (contrairement au facteur unique du high concept), "ça peut marcher si c'est bien fait"… si, justement, le high s'est transformé en low, il faut peut-être chercher de ce côté (la "facture" globale, le rythme, la sensation de déjà-vu et le manque de surprise, etc). Enquête à suivre…

    Du côté du casting, une autre réflexion. J'ai bien conscience que TF1, pour miser sur de gros scores d'audience veuille miser sur des acteurs "bankables" ciblés TF1. Cependant je m'interroge : et si ça avait été plus payant de miser sur des acteurs moins connus mais qui crèvent l'écran (par leur présence, leur charisme, leur nouveauté, leur envie de s'imposer, etc)? Certes c'est une prise de risque mais vu les scores annoncés, de toute façon… Deux exemples qui me viennent à l'esprit (même s'ils ne sont pas dans le registre de la comédie): qui du grand public connaissait Noémi Rapace avant qu'elle crève l'écran dans Millénium, version série scandinave ? Même chose pour le prochain James Bond, Sky Fall : certes James est toujours Daniel Craig, mais la prochaine James Bond Girl est une parfaite inconnue française: Bérénice Marlohe. La licence Bond n'étant pas à franchement parler un petit film confidentiel à 500 Keuros, ils ont pourtant opté pour une certaine prise de risque. Calculé certes, mais c'est quand même un pari de casting intéressant. On en revient toujours à ce débat: risque (calculé) ou pas risque? Même pour une comédie familiale, ce doit être possible, non?

  3. Fabrice O. écrit le 23 mai 2012 à 10:35

    Moi n'ont plu je n'ai pas vu l'unitaire de TF1. C'est marrant parce qu'en lisant le pitch ça m'a fait penser à l'émission Vis ma vie.
    Je veux bien aider les têtes pensantes de TF1 avec un low concepts de switch comédies.
    Chantal une enseignante de lycée, est enlevée par des extras-terrestres. Ils "déplacent" son esprit dans le corps d'un de leur compatriote. Ce dernier est envoyé sur terre dans le corps de Chantal pour espionner les humains en vue de préparer une invasion planétaire ( qui une fois n'est pas coutume commencerait par la France ).

    Ah je viens de recevoir un appel d'Etienne Mougeotte (il fait du zèle), me disant que c'est trop cher et que les E.T. c'est pas assez identifiant pour la ménagère !

  4. Ecrit écrit le 23 mai 2012 à 15:12

    Merci Phil. et Fabrice de partager avec nous vos points de vue instruits et d'animer ce blog avec moi ;-). J'invite bien sûr tout le monde à se joindre à notre conversation.
    Ainsi, concernant les problématiques de casting, je vous renvoie sur l'interview de Françoise Ménidrey qui faisait un constat sévère sur les us et coutumes de la profession. La star rassure, et tous les autres acteurs à potentiel préfèrent le cinéma à la TV et on comprend un peu pourquoi au vu des quelques pitchs que je me suis amusée à citer. Après, pour ma part, je me montrerai plus optimiste. Il est évident que le niveau ne peut pas descendre plus bas, et que les diffuseurs vont être obligés de tenter des nouveautés, tout simplement parce qu'on ne peut pas prévoir un succès à l'avance, c'est bien ce que prouve cette comédie mineure : elle avait tout pour réussir et pourtant ça n'a pas fonctionné !
    Sinon Fabrice, je vous félicite pour ce "high concept" : car même si vous reprenez le principe du switch que nous connaissons déjà (ou attérit la pauvre Chantal d'ailleurs?), vous ne vous en contentez pas car vous le mixer à un autre genre : la guerre extra-terrestre (Chantal devient une espionne alien), avec un objectif (préparer une invasion) à réifier un peu plus (par ex. récupérer un objet, ou préparer un récepteur com. dans son lycée, devenu QG des envahisseurs) et merci, une tache (espionner) encore de même à réifier, comme récolter des informations en se faisant passer pour, etc. Une sorte de soupe au choux qui rencontrerait Independance day, mixé à Victoire Bonnot ! Si vous trouvez d'autres high concept, n'hésitez pas, qui sait, il pourrait un jour finir sur TF1, Nonce si tu nous lis…. Qu'en pensez-vous ? Bien à vous, J.S.

  5. Anonyme écrit le 24 mai 2012 à 08:56

    On est obliger de faire des cross over à l'heure actuelle. Quand je vois Dr House, je me dis que c'est l'une des meilleures séries d'investigation qu'il m'ait été donné à voir. Un House vaux mille NCIS et autres Experts.
    En fait je me disais qu'il fallait suivre deux actions en parallèle. L'alien dans le corps de Chantal qui tente d'espionner les humains en accumulant les bourdes et de l'autre côté Chantal en alien qui tente de s'échapper pour alerter les ministère de l'intérieur et la défense. Je crois qu'il faut qu'elle fasse plusieurs tentatives d'évasions (un soupçon de Prison Break). Qu'elle y réussisse et que contre toute attente personne ne la croit ( un peu des Envahisseurs). Elle a l'idée de collaborer (aider l'espion alien à comprendre les humains). Son but est d'avoir un maximum d'infos pour faire capoter leur plan. Cerise sur le gâteau, dans l'épisode final de la première saison Chantal arrive à contacter " The legen (wait for it) dary " Jean Claude Bourret ! C'est le seul à pouvoir la croire en France !

    Je ne sais pas si on peut être vu la mentalité des décideurs de télé. Et puis on ne parlera pas du statut de scénariste en France. Et puis on ne parlera pas non plus du CSA qui voit d'un mauvais oeil les achats de Canal + sur la TNT.

  6. Ecrit écrit le 24 mai 2012 à 13:39

    Cher Anon, merci de nous proposer vos talents pour améliorer le pitch de Fabrice… ça commence à prendre forme ! Attention à ne pas trop charger la mule cependant : la tâche doit être claire et corrélée avec l'objectif. Par ailleurs, qui est votre protagoniste principal ? Je vois en tous les cas que cela stimule votre imagination… C'est un bon début ! J'invite tout le monde à proposer des exemples de one liner (retrouvez cette technique avec le cours de Cédric pour apprendre à en rédiger), ça nous fera tous un peu réviser.
    Je m'y colle : Quand Chantal, une CPE dure à cuire d'un lycée de banlieue, est kidnappée par des Aliens au plan malveillant, elle se retrouve dans le corps d'un extra-terrestre, tandis que ce dernier se retrouve dans son propre corps. Passé les premières minutes d'angoisse, elle réussit à s'échapper de la surveillance alien, et fonce prévenir les secours qu'une invasion est sur le point d'arriver (le QG des aliens étant son lycée). Mais très vite, elle se rend compte qu'elle n'est pas prise au sérieux (l'alien ressemble à un jeune enfant), et doit convaincre son mari, un prof en pleine dépression, de la supercherie puis de l'aider à kidnapper à son tour l'alien qui a pris sa place pour le faire avouer l'ensemble des détails du plan. Mais tout se complique quand Chantal et son mari arrivent trop tard et constatent que l'alien (dans le corps de Chantal) est impliqué dans une sombre histoire de trafic de drogues avec des anciens élèves, et qu'il est placé en garde à vue. Chantal arrivera-t-elle à réunir des preuves convainquantes et à prévenir à temps les secours ? Récupèrera-t-elle jamais son corps ?

  7. Fabrice O. écrit le 24 mai 2012 à 15:54

    En fait Anonymous c'est moi ! J'ai oublié de me connecter avec mon compte Google. Bon je m'y colle en reprenant certains de votre version Julie.

    Quand Chantal, une CPE alsacienne et militante écolo à ses heures perdues est kidnappée par de Aliens qui veulent s'emparer de déchets radioactifs dans la centrale nucléaire de la région, elle se retrouve dans le corps d'un extra-terrestre, tandis ce dernier se retrouve dans son corps. Après quelques tentatives infructueuses Chantal fini par s'échapper. Avec l'aide de son mari prof, en pleine dépression, elle tente d'avertir les autorités en vain. Elle décide de se confier à ses amis militants écolo avec qui elles préparaient une action coup de poing à la centrale de la région. Ils ont pour objectif de démontrer qu'ils peuvent rentrer dans la centrale sans se faire arrêter par la sécurité. Chantal s'aperçoit que l'Alien ayant pris sa place va participer à l'action. Elle comprend ses intentions sont malveillantes. La situation dérape quand Chantal et son mari n'arrivent pas a empêcher l'action coup de poing des écolos. Les militants verts ainsi que l'Alien finissent par être arrêté par la police.
    Chantal arrivera-t-elle à réunir des preuves convainquantes et à prévenir à temps les secours ? Récupèrera-t-elle jamais son corps ?

    Dans mon esprits le QG des Aliens est un vaisseaux camouflé nuage, invisible au radars.

  8. Ecrit écrit le 24 mai 2012 à 16:20

    Cher Fabrice,
    J'aime beaucoup votre nouvelle arène, mais du coup, quel intérêt de garder Chantal en CPE ?
    Si je peux me permettre un conseil, toujours utiliser le milking quand vous le pouvez (cette technique dont Cédric parle dans son cours de la saison 1 pour écrire un scénario cohérent), cela vous permettra de gagner en efficacité par rapport à ce que vous avez posé.
    Par exemple, vous changez d'arène avec l'introduction du danger écologique. Chantal doit donc avoir un lien fort avec (pas seulement une militante à ses heures perdues, mais une desperado de la cause arrêtée plusieurs fois par ex), ainsi que son mari, ou son accolyte (qui pourrait être un responsable de la centrale nucléaire que les aliens veulent détourner par ex) et qui serait obligé de collaborer avec sa pire ennemie pour sauver la terre, etc… Vous voyez ce que je veux dire ? C'est super, continuez.

  9. Fabrice O. écrit le 25 mai 2012 à 07:18

    Je me rends compte que ça devient un peu plus compliqué que prévu. Lo_Ol . Ca me fait de plus en plus pensé à District 9 et j'ai l'impression que l'aspect comédie est en train de partir en vacances. Mince je ne pourrai pas le vendre à Nonce !!!

  10. Anonyme écrit le 27 mai 2012 à 16:35

    Entièrement d'accord avec toi sur l'idée qu'un High concept peut devenir un low concept Cédric. Nous en avons récemment eu la preuve au cinéma avec le film de Sylvie Testud, car le sujet "peut on recommencer sa vie ?" depuis Coppola, a été maintes fois traité… Résultat, un gros plouf au box office malgré un casting alléchant. Cocodemontreuil

Laisser un commentaire